Julien Mortier au Baloise Belgium Tour



KNOKKE, 24/05/2017 (ét.1) – Julien Mortier a assuré son rôle d’équipier au sein de l’équipe nationale belge en gagée au Baloise Belgium Tour. Le jeune coureur d’AGO-Aqua Protect a passé une bonne première journée (35e) qui avait, toutefois, commencé par une chute. «Je suis tombé avec un de mes leaders, Oliver Naesen, quand un coureur qui était devant nous a chuté suite à l’éclatement de son boyau», a expliqué Julien Mortier. «Nous avons pu réintégrer le peloton assez vite. J’ai assuré mon rôle d’équipier en protégeant au maximum les leaders du vent et en descendant à la voiture du directeur sportif pour y prendre les bidons à remonter au peloton. J’ai très bien fini cette première étape avec de meilleures jambes que prévu. Je craignais, en effet, les effets de la chaleur après avoir souffert durant le week-end de problèmes intestinaux qui ont causé une légère perte d’eau et de poids. Tout est donc bien parti.»

MOORSLEDE, 25/05/2017 - «J’ai vécu une bonne 2e étape où j'ai montré au sélectionneur national Kevin De Weert que je savais être à la hauteur de ce qui m'est demandé», a expliqué Julien Mortier. "Je ne me sens toutefois pas à 100 % après ma gastro d'il y a quelques jours. J'ai protégé mes leaders du vent avant les 50 derniers kilomètres et le passage dans les bergen flandriens. Les derniers 20-30 kilomètres ont été très durs à l’approche du Monteberg et du Kemmel. Nous avons placé deux de nos leaders dans l’échappée finale, Oliver Naesen et Maarten Wijnants. C'était le but."

BEVEREN, 26/05/2017 - "La chaleur a été très forte pour l'étape en contre-la-montre à Beveren", a expliqué Julien Mortier, 135e du jour à 2:09 du vainqueur autrichien Mathias Brändle. Le coureur d'AGO-Aqua Service a chuté dans le début de course. «J’étais en confiance après la reconnaissance mais il semble que l'on ait ajouté quelques barrières à un endroit, par après. Mon directeur sportif, Kevin De Weert, m’a dit dans l’oreillette que je passerais à fond sur les «prolongateurs» mais ça n'a pas passé et je suis tombé sans trop de gravité, heureusement. Je n’ai «que» des éraflures un peu partout. Mon vélo a été propulsé à plusieurs mètres. Mais j’ai quand même réussi à repartir."

 

Nos podiums cette saison